Passer au contenu principal

Votre panier

Votre panier est vide.
Cliquer pour poursuivre votre achat.

Acné rosacée ou couperose, comment traiter ces rougeurs ?

Acné rosacée ou couperose, comment traiter ces rougeurs ?
Vous avez les joues qui rougissent facilement et une sensation de chaleur désagréable. Vous ne supportez plus les produits cosmétiques habituels, vous avez développé une intolérance à l'eau et au savon. Vous souffrez sans doute de Rosacée. Cette affection touche 2 à 3% de la population française, deux fois plus de femmes que d’hommes. Dans sa forme la plus fréquente, elle se concentre sur les joues, le nez, le front et le menton, évitant en général le pourtour des yeux et de la bouche.

 

Rosacée : Les peaux claires sont les plus fragiles

La Rosacée apparait vers l'âge de 25-30 ans et connait un pic vers la quarantaine, mais elle peut être présente à tous les âges de la vie selon la prédisposition génétique. 

Les femmes ayant la peau claire sont les plus touchées. Mais la Rosacée concerne aussi les hommes qui sont souvent plus gravement atteints.

La Rosacée est souvent confondue avec d'autres maladies de peau, telles que l'acné. Les médecins estiment que près de 8 personnes sur 10 souffrant de Rosacée l'ignorent. Pourtant cette affection de la peau n'est pas mineure, elle peut mener à des lésions profondes si elle n'est pas correctement traitée.

 

Rosacée : Comment reconnaitre les signes de la maladie ?

La Rosacée est liée à une vasodilatation excessive des petits vaisseaux du visage et provoque d’abord des sensations de chaleur au centre du visage et des rougeurs. Ces symptômes s'accompagnent généralement d'une sensation de picotements, notamment au niveau des yeux et de bouffées de chaleur.

La Rosacée est une maladie inflammatoire qui touche le visage. Elle progresse plus vite lorsque les petits vaisseaux du visage se dilatent en réponse à un échauffement du visage. Certains aliments, l’alcool, les émotions ou le soleil aggravent les symptômes.

La Rosacée est une maladie évolutive :

Stade 1 - Les Flushes

Des rougeurs apparaissent accompagnées de sensations de chaleur ou de picotements en réponse à des stimulis externes : comme le passage du chaud au froid, après un verre d'alcool ou la consommation d'un plat épicé. Dans ce cas les rougeurs se situent sur les joues et durent 5 à 10 mn.

Stade 2 - L'Erythrose ou Couperose

Les rougeurs deviennent permanentes ou plus fréquentes sur certaines parties du visage. Des petits vaisseaux sanguins dilatés apparaissent sur les joues, les ailes du nez et les pommettes. 

Stade 3 - Les Papules et Pustules

La situation évolue vers une peau de plus en plus inflammée. Des petits boutons rouges (et parfois gonflés) apparaissent sur les zones rouges de la peau.

Stade 4 - Les Oedèmes

Ce dernier stade, peu fréquent, concerne essentiellement les hommes. Dans ce cas, la peau s'épaissit au niveau de certaines zones du visage (nez et menton)

Fort heureusement la majorité des personnes souffrant de Rosacée ne dépasse jamais le stage 2 de la maladie. Une bonne hygiène de vie et des soins adaptés permettent alors de soulager les symptômes.

 

Rosacée : les aliments qu’il faut éviter

L’alimentation a un impact important sur la santé de la peau. C’est particulièrement vrai pour l’acné simple, l’eczéma et l’acné rosacée. Les aliments ultra-transformés (bourrés de graisses hydrogénées, de sucres raffinés et de conservateurs) et les produits très sucrés sont particulièrement déconseillés. Mais il faut également se méfier de certains aliments qui peuvent aggraver la sévérité des troubles.

1 - Les boissons très chaudes et l’alcool

Une boisson très chaude (thé, café ou soupe) et le visage prend feu ! L’alcool comme la chaleur entraîne une dilatation des vaisseaux et donc l’apparition de rougeurs sur les joues.

2 - Les plats épicés

La nourriture épicée et surtout piquante est à éviter car elle entraîne une vasodilatation des vaisseaux. Petit bémol cependant, une étude a démontré les propriétés anti-inflammatoires du curcuma qui aideraient justement à atténuer les rougeurs

3 - Les aliments riches en histamine

L’histamine sécrétée par le corps en réponse aux allergènes et celle présente dans certains aliments (comme le poisson, les crustacés, la charcuterie et certains fruits et légumes tels que les tomates, les fraises et les agrumes) déclenche un processus inflammatoire. Les spécialistes soupçonnent cette molécule d’être impliquée dans les poussées d’acné rosacée.

4 - Le chocolat

Quand on souffre de rosacée, il vaut mieux éviter de manger du chocolat, d’une part parce qu’il contient lui aussi, une quantité d’histamine et d’autre part, à cause de la théobromine. Si cette substance proche de la caféine est responsable de la sensation de bien-être quand on croque un carré de chocolat, elle dilate également les vaisseaux et augmente la circulation sanguine.

5- Les produits laitiers

L’intolérance au lactose pourrait également entretenir un état inflammatoire permanent qui favorisent les poussées d’acné rosacée.

 

Rosacée et facteurs psychologiques 

Bien que l'affection soit bénigne dans la plupart des cas, la Rosacée a des impacts émotionnels importants. Les rougeurs permanentes constituent une gène sociale pour les hommes comme pour les femmes qui en souffrent.

Mais la survenue des rougeurs ou leur aggravation pourraient être également fortement conditionnées par nos états émotionnels. C'est l'hypothèse soutenue par les spécialistes américains fondateurs de la Psychodermatologie. Cette discipline médicale prend en compte les liens entre la peau et le cerveau et les répercutions de l'état de l'un sur l'autre.

Comme dans le cas de l'Eczéma, les poussées de Rosacée pourraient ainsi être aggravées ou déclenchées par le stress. Lorsque nous sommes sous pression, notre cerveau augmente la production de cortisol, une hormone au rôle majeur dans la santé cellulaire de la peau. Les cellules immunitaires de la peau reçoivent les signaux d’alerte du cerveau et du système nerveux, la barrière cutanée s’affaiblit laissant la porte ouverte aux infections et aux inflammations.

Et c'est le cercle vicieux : les rougeurs ou les boutons qui apparaissent nous stressent un peu plus ! Retrouver une peau saine commence donc par un peu de relaxation et beaucoup de lâcher prise.

 

Rosacée : Se protéger pour éviter les crises

Prendre soin de soi, choisir des soins adaptés et suivre des rituels relaxant. Il est possible de limiter l'aggravation ou la répétition des poussées de Rosacée en adoptant quelques principes simples et en écoutant "sa peau" :

  • Ne s'exposer au soleil qu'avec une peau bien protégée avec une crème solaire à indice élevé et rester à l'ombre pendant les heures les plus chaudes (de 11h à 16h)
  • Protéger sa peau du froid vif, du vent et des changements thermiques, en particulier le passage du froid vers le chaud.
  • Se laver à l'eau tiède (fuir les Saunas ou Hammam)
  • Essuyer son visage sans frotter en le tapotant avec une serviette douce
  • Eviter les produits cosmétiques contenant de l'Alcool, les savons au pH alcalins, les formules avec acides de fruit, les produits gras et les huiles. Bannir les masques et les gommages
  • Hydrater sa peau mais éviter les crèmes trop grasses
  • Adopter un maquillage léger, poudré ou fluide.
  • Limiter les activités trop intenses qui provoquent une vasodilatation immédiate pour évacuer la chaleur du corps.

Si les symptômes deviennent persistants, la visite chez un dermatologue s'impose. La Rosacée prise à temps se soignera plus facilement. 

  

Rosacée : Notre sélection de soins anti-rougeurs  

La Rosacée s'accompagne d'un déséquilibre de la flore cutanée. La gravité de la maladie s'accroit avec l’âge et avec l’augmentation de deux micro-organismes (Snodgrassella alvi et de Démodex). Les soins de la peau contenant des actifs probiotiques offrent de nouvelles pistes de soin. En agissant sur les réactions, en limitant les inflammations tout en favorisant un microbiome équilibré, les soins enrichis en probiotiques apaisent les rougeurs et augmentent l'hydratation de la peau sans boucher les pores.

 

En soin lavant, la Bulle Hydrante

Cette mousse lavante ultradouce contient 5% de probiotiques et est enrichie en actifs ultra-hydratants. Elle respecte le pH de la peau, permet de rééquilibrer la flore cutanée et ne contient pas d'allergène.

 

En soin de jour, l'Absolu Mat qui hydrate et nourrit tout en pénétrant la peau

Non comédogène et non occlusif, ce sérum fluide non gras va créer un bouclier protecteur de la peau tout en renforçant l'hydratation.

Il contient également 5% d'actifs probiotiques.

 

En cure, Le complexe Teint Lumineux qui booste les défenses naturelles

En favorisant un microbiote intestinal équilibré grâce à ses 8 souches microbiotiques dosées à 5 Mds de CFU, le complexe peau saine contribue à la réduction des poussées inflammatoires. 

 

Votre peau présente des boutons, des points noirs ou des inflammations ? Il s'agit peut être d'acné adulte. L'acné peut perdurer après l'adolescence, même si votre peau est plutôt sèche. Rassurez-vous, il est possible de limiter les crises et de retrouver une peau saine en suivant une hygiène adaptée et en sélectionnant des soins respectueux des peaux matures.

Poursuivre la lecture

Boutons, rougeurs, sécheresse, comment prendre soin de sa peau sous le masque

Boutons, rougeurs, sécheresse, comment prendre soin de sa peau sous le masque

L'histoire de l'authentique deodorant probiotique

L'histoire de l'authentique deodorant probiotique

Acné adulte et adolescent, prévention et rôle du microbiote

Acné adulte et adolescent, prévention et rôle du microbiote