Zum Hauptinhalt springen

Ihr Korb

L'histoire de l'authentique deodorant probiotique

L'histoire de l'authentique deodorant probiotique

Lancer un produit cosmétique innovant, lorsque l’on n’est ni un spécialiste du secteur, ni un expert marketing, ce n’est pas chose facile et probablement un peu absurde. Et pourtant, c’est le défi que nous nous sommes donnés en voulant créer un déodorant qui soit vraiment efficace et totalement sans danger pour la santé.

A l’époque, je ne supportais plus aucun des produits du marché (naturel ou non), ils me provoquaient des irritations et des brûlures sans pour autant avoir la moindre efficacité. Dès le départ, nous avons pris les choses très au sérieux. Nous nous sommes entourés de pharmaciens, biologistes et chimistes pour comprendre le phénomène de la transpiration et l’origine des odeurs. Cette approche très scientifique était naturelle pour Madjid, ingénieur au CNRS, mon associé dans Biosme (et dans la vie).

Fabriquer un déodorant sain et efficace

Notre objectif était simple en apparence : développer une formule originale ET naturelle qui fonctionne sans agresser la peau ! Nous avons alors cherché des ingrédients prometteurs qui permettaient d’agir sur l’origine des odeurs : les bactéries. Pari gagné en 2015, nous déposons un brevet pour une formule basée à 100% sur l’action inhibitrice du développement bactérien de 2 souches probiotiques. L’aventure du déodorant probiotique « daydry » était lancée.

A l’époque, le marché du déodorant se partageait en deux grandes familles :

  • les déodorants conventionnels d’un côté (à base de sels d’aluminium pour la plupart ou d’alcool),
  • les déodorants naturels de l’autre (à base de bicarbonate ou d’alcool et d’huiles essentielles).

Tous ces produits avaient en commun une caractéristique : être fortement irritant, du moins pour mes aisselles sensibles.

Nous étions fiers et heureux de proposer cette formule en rupture avec les technologies de l’époque et avec une efficacité dont on ne pouvait rougir. Cet enthousiasme n’était pas facile à partager, les distributeurs comme les journalistes nous regardaient un peu comme des hurluberlus : un déodorant avec des probiotiques, quelle idée ! La matière à la mode dans le naturel était le bicarbonate de soude, impossible de promouvoir autre chose. 

Mais pourquoi mettre des probiotiques dans un déodorant ?

Pas pour un alibi marketing tendance, ce n’était pas à la mode et personne ne comprenait de quoi il s’agissait, mais pour leur action réelle sur les bactéries à l’origine des odeurs de transpiration. Bien sûr pour que cette efficacité soit réelle, il fallait choisir les bonnes souches, les doser suffisamment dans la formule, avoir un pH acide qui soit favorable à une flore équilibrée et ne pas tricher. C’est-à-dire ne mettre ni alcool, ni bicarbonate, ni poudre d’alun et pas de magnésium hydroxide !!

Notre déodorant fonctionne réellement grâce aux probiotiques, ceux-ci ne sont pas des poudres de perlimpinpin jeter aux yeux d'utilisateurs candides.

Sept ans après le lancement de notre déodorant probiotique, nous avons progressé : nous avons labellisé nos produits Cosmos Bio et Naturel pour vous offrir les meilleures garanties. Nous avons élaboré deux formules : une plus hydratante, une plus longue durée. Nous avons proposé plusieurs parfums et « daydry » est devenu Biosme. Nous avons aussi gagné un prix (le Trophée Cosm’éthique bio) pour l'engagement écoresponsable de notre packaging en verre et en plastique océanique recyclé rechargeable.

Aujourd’hui, plus personne ne pense qu’un déodorant probiotique est une drôle d’idée. Il y a désormais sur le marché 3 ou 4 déodorants qui se déclarent «probiotiques». Certes leurs formules sont en réalité très classiques : des formules avec du bicarbonate de soude ou du magnésium hydroxide et une pincée de probiotiques. Nous savons bien que dans leur déo ce ne sont pas les probiotiques qui font le job. Mais qu’importe, au fond nous sommes plutôt fiers d’avoir été des pionniers et d’être restés sincères.

Poursuivre la lecture

Santé intime et cycle féminin, le point sur 5 sujets tabous

Santé intime et cycle féminin, le point sur 5 sujets tabous

Probiotiques en cure, on a testé pour vous l’efficacité sur 5 sujets clés

Probiotiques en cure, on a testé pour vous l’efficacité sur 5 sujets clés

Massages et Yoga du visage, nous avons testé les 4 techniques qui font le buzz.

Massages et Yoga du visage, nous avons testé les 4 techniques qui font le buzz.