Skip to main content

Your Cart

Your cart is currently empty.
Click here to continue shopping.

[Grand Dossier] Pollution et Cheveux : quelles conséquences et comment les protéger ?

[Grand Dossier] Pollution et Cheveux : quelles conséquences et comment les protéger ?

Aujourd’hui, il est difficile d’échapper à la pollution et à ses conséquences, surtout si vous vivez en ville... Tout comme l’exposition au soleil, la pollution est un facteur majeur d’accélération du vieillissement cutané et est en train de devenir l’ennemi public n°1 de vos cheveux ! Alors quel est l’impact de la pollution sur vos cheveux ? Et quels sont les gestes à adopter pour retrouver une belle chevelure ? On vous explique tout dans cet article !

 

Les conséquences de la pollution sur les cheveux

 

Selon l'OMS plus de 90% des habitants de la planète respirent un air pollué. Poussière, microparticules, gaz d’échappement, rejets industriels, jusqu’à la fumée de cigarette ou de cuisson : les causes de la pollution sont nombreuses.

La pollution agit à plusieurs niveaux sur notre organisme : Ozone, particules fines, métaux lourds… les agents polluants occlusifs se déposent à la surface de notre corps et étouffent vite notre organisme. Les radicaux libres se déposent partout : sur nos cheveux, notre peau, notre système digestif et respiratoires...

 

  • A court terme, ils sont responsables de cette baisse de forme : teint terne, imperfections cutanées, cheveux mous et ternes, organisme fatigué, essoufflé…
  • A long terme, la pollution, combinée à d’autres stress oxydatifs souvent présents dans nos vies urbaines comme le tabac, le stress, l’alimentation peu équilibrée…, favorise le vieillissement prématuré des cellules, et joue sur le travail de régénération naturel du corps.

  

2 rides sur 3 seraient liées à la pollution, selon certaines études. Si nous avons maintenant pris conscience de l’impact de la pollution sur la beauté et la santé de la peau, les effets sur notre crinière sont moins connus.

Pourtant, de nombreuses recherches scientifiques ont été menées, et les résultats sont sans appel : la pollution a un véritable impact sur la santé du cuir chevelu.

En effet, la fibre capillaire a tendance à absorber et conserver en son cœur toutes les substances auxquelles nous sommes soumis au quotidien. On peut ainsi retrouver dans nos cheveux et pendant plusieurs jours ou semaines des traces de certaines substances respirées ou avalées.

Il en est donc malheureusement de même avec les particules de pollutions qui nous entourent, et ces dernières peuvent avoir de nombreux effets néfastes sur notre chevelure. Les particules en suspension dans l'air se déposent et vont étouffer le cuir chevelu, pénétrer les longueurs en profondeur, ce qui va à terme modifier leur aspect.


 
Les symptômes sont variés :

  • Les cheveux sont beaucoup plus secs et ternes : les molécules de pollution vont atténuer l’éclat et la brillance de vos cheveux en constituant une couche fine autour de la fibre capillaire.
  • Les écailles de la fibre capillaire s’écartent et les cheveux ont tendance à devenir plus poreux : Ce phénomène favorise la déperdition de la kératine, protéine qui est la principale constituante des cheveux et qui leur apporte brillance, souplesse et robustesse. Bien que le manque d’éclat des cheveux puisse avoir d’autres explications que la pollution, celle-ci reste bien souvent un facteur important, surtout si vous vivez en centre-ville.
  • Les cheveux deviennent plus cassants ou effilochés : La diminution du taux de kératine fait perdre sa souplesse et sa résistance à la fibre capillaire. Par conséquent vous pouvez voir apparaitre un nombre grandissant de fourches venir abîmer vos pointes et une augmentation du nombre de vos cheveux restés sur votre brosse ou votre oreiller. Ce phénomène en plus d’être favorisé par un manque de kératine, peut-être dû à certaines particules aux effets corrosifs sur la fibre capillaire. Ces particules vont agresser vos cheveux en surface, diminuer leur épaisseur et par conséquent les rendre beaucoup plus fragiles.
  • La sécrétion de sébum augmente pour contrer les effets de l'irritation du cuir chevelu, le cuir chevelu regraisse donc plus vite : En effet lorsque notre peau ou nos cheveux sont secs la réponse naturelle de notre organisme est bien souvent de sécréter un excès de sébum afin de les réhydrater. Or cet excès de sébum fini par s’accumuler et donne un effet gras peu esthétique et désagréable. La sécrétion de sébum est aussi accentuée par la difficulté des cheveux et du cuir chevelu à respirer lorsqu’ils sont recouverts d’une pellicule formée par les particules de pollution. Des cheveux trop gras peuvent donc avoir pour origine une forte exposition à la pollution.
  • Le nombre de pellicules augmente : En étant asphyxié par les particules de pollution, notre cuir chevelu n’est plus en mesure d’être aéré correctement et fini par s’assécher. La conséquence de cet assèchement est la dégénérescence des cellules qui finissent par tomber par petites plaques formant des pellicules capillaires. Ce phénomène de pellicules dues à la pollution est plus susceptible de toucher les femmes et hommes qui portent les cheveux courts. En effet, le cuir chevelu est alors moins protégé par une chevelure abondante qui pourrait faire barrière aux particules de pollution.
  • La pousse des cheveux ralentie et la chute des cheveux s'accélère même ! Augmentation du stress oxydatif, fragilisation de la barrière cutanée, sensibilisation accrue, voici ce qu’il se passe vraiment à l’intérieur. Soumis à ces agressions au quotidien, le cuir chevelu affaibli n’est plus en mesure d’afficher un cheveu beau et en bonne santé. En ville, votre chevelure fait grise mine !
 

Pollution : comment réparer et protéger ses cheveux ?

 

Pour se protéger au quotidien, il s’agit d’adopter de nouveaux rituels efficaces : choisir des soins dédiés où l’actif phare a une action prouvée sur le cuir chevelu exposé à la pollution, et favoriser des comportements anti-pollution simples. Les bonnes habitudes à adopter au quotidien :

 

 1. Adopter des coiffures qui vont protéger votre fibre capillaire

 

La première solution pour diminuer les effets néfastes de la pollution sur vos cheveux est la plus simple et pourtant aussi celle à laquelle on pense le moins souvent : couvrir ses cheveux.

Misez sur des coiffures protectrices avec des accessoires. Chapeau, bonnet, casquette, headband ou foulard sont vos alliés. En plus d’apporter un certain plus esthétique à votre tenue, un chapeau vous permettra, lorsque vous êtes en extérieur, d’éviter l’accumulation de particules de pollutions sur vos cheveux.

Si vous n’êtes pas une ou un adepte des chapeaux et autres bonnets certaines coiffures permettent de protéger plus facilement vos cheveux. Si vous avez les cheveux longs pensez au chignon : seule la partie apparente de vos cheveux sera exposée aux agressions extérieures, la majorité de votre chevelure, repliée dans le chignon, sera quant à elle protégée.

 2. Brosser ses cheveux, un véritable démaquillage de la chevelure

 

Tout comme un bon soin démaquillant est une arme pour libérer chaque soir la peau des toxines accumulées la journée, un brossage doux mais complet va permettre d’aérer vos cheveux, et de retirer une partie de la pollution qui s’y est déposée tout au long de la journée.

En brossant vos cheveux tous les soirs, les bénéfices sur le long terme seront multiples et vous limiterez les effets de la pollution :

  • Vous permettez à vos cheveux de respirer en retirant les particules de pollution qui recouvrent la fibre capillaire
  • Vous assouplissez et augmentez leur robustesse en les aérant
  • Vous améliorerez l’aspect de votre chevelure en retirant une bonne partie des pellicules accumulées pendant la journée ainsi que le surplus de sébum qui donne un effet gras
  • C’est aussi un bon moyen de défaire les nœuds dont l’apparition peut être favorisée par des cheveux trop secs.

Et hop, au lit !

 

3. Lavez vos cheveux pour les débarrasser des particules de pollution en optant pour des soins adaptés

 

Pour lutter contre les effets de la pollution qui rendent les cheveux gras et ternes, l'erreur est de multiplier les shampoings trop détergents et de compenser avec des masques à base de beurres végétaux pour lutter contre le dessèchement des pointes.

Vous pensez que plus vous allez laver vos cheveux, plus vous allez éliminer le dépôt de pollution ? Vous avez tout faux. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, pour que nos cheveux ne subissent pas trop les effets de la pollution, il est recommandé d’espacer ses shampooings. Surtout si le cheveu est déjà fragilisé. En effet, les laver trop souvent risque de les sensibiliser davantage. Se laver les cheveux tous les 2 ou 3 jours suffit donc.

 

Faire des shampoings plus fréquemment risque d’aggraver l’assèchement de vos cheveux ainsi que les chutes. Des cheveux secs à cause de shampoings trop rapprochés voient leurs écailles fortement écartées ce qui favorise le phénomène d’encrassement de micros-particules au cœur de la fibre capillaire. 

Si au contraire vous espacez trop vos shampoings, une pellicule de pollution risque de se former autour de vos cheveux et de les asphyxier. Privilégiez des shampoings doux afin de purifier la fibre capillaire et surtout de ne pas l’agresser davantage avec des produits parfois trop concentrés.

 

Le shampoing Détox Brillance de Biosme a été spécifiquement formulé pour permettre une détoxification des cheveux et du cuir chevelu tout en réparant la fibre capillaire. C'est un shampoing purifiant doux destiné aux cheveux encrassés et ternis par la pollution.

Sa formule certifiée bio, à base de tensioactifs doux, d'ingrédients naturels, d'actifs probiotiques et prébiotiques purifie le cuir chevelu sans l'agresser, régule le sébum et redonne de la brillance.

L'efficacité de ce shampoing réside dans un complexe d'actifs probiotiques, prébiotiques et végétaux hydratants et protecteurs du cuir chevelu :

  • L'huile de Bourrache bio renforce les cheveux abîmés et sensibilisés par les agressions extérieures
  • Le charbon végétal activé bio détoxifie les cheveux et régule le sébum
  • Les actifs probiotiques et prébiotiques rétablissent l'équilibre naturel du cuir chevelu.

Le charbon, vous le connaissez bien en cosmétiques, mais on parie que vous ne connaissez pas encore ses bienfaits sur les cheveux. Détoxifiés, hydratés, réparés, les cheveux sont à nouveau souples, brillants et soyeux.

Notre petit shampoing noir a plus d’un tour dans son sac et deviendra votre meilleur allié pour un cuir chevelu détoxifié et purifié ! Oserez-vous le tester ?

Continue reading

Microbiome, Probiotiques et Prébiotiques, le nouveau glossaire beauté

Microbiome, Probiotiques et Prébiotiques, le nouveau glossaire beauté

[Grand dossier] Acné à l'age adulte, Comment la traiter ?

[Grand dossier] Acné à l'age adulte, Comment la traiter ?

Comment avoir une bonne hygiène intime ?

Comment avoir une bonne hygiène intime ?